Menu

Du lundi au vendredi
de 08h30 à 12h30 et de 14h à 19h.
Le samedi de 8h à 12h.

48 bis Henri Barbusse
59880 Saint-Saulve

Prendre rendez-vous
03 27 23 16 00

Rupture du ligament croisé antérieur

Qu'est ce qu'une rupture du ligament croisé antérieur ?

Le genou est l'articulation qui relie le fémur au tibia. Les ménisques sont de petits coussins jouant le rôle d'amortisseur situés entre les surfaces articulaires du fémur et du tibia dans chaque compartiment. La stabilité du genou est assurée par les ligaments.
Le ligament croisé antérieur est situé au milieu du genou et relie le tibia au fémur.
Il empêche l'avancée du tibia sur le fémur et stabilise le genou dans les mouvements de rotation (pivot).
C'est un ligament qui cicatrise mal. Un jeu anormal de l'articulation peut persister de manière plus ou moins importante dans les suites d'une rupture.

Quelles sont les causes d'une rupture du ligament croisé antérieur ?

Il est souvent appelé le « ligament du sportif ».
Il se rompt le plus souvent lors d'une entorse au cours d'un accident sportif. Le genou tourne sur la jambe qui est restée bloquée au sol. Les plus gros pourvoyeurs de rupture du ligament croisé antérieur sont le football, le basket, le ski, et de façon générale tous les sports où il y a des rotations (les sports d'équipes et les sports de combat).
Néanmoins une rupture du ligament croisé antérieur peut survenir lors d'un accident domestique.

Quels sont les symptômes et les conséquences d'une rupture du ligament croisé antérieur ?

Dans les suites du traumatisme initial, le genou est gonflé. Le patient a souvent ressenti son genou « craquer ». L'urgence au départ est de se rééduquer et de faire dégonfler le genou. Un examen médical spécialisé s'impose pour juger de la gravité des lésions.
Après une rééducation bien menée, le patient peut reprendre sa vie quotidienne en quelques semaines.

Le « jeu » anormal résiduel ou laxité dans les suites d'une rupture du LCA peut entrainer des déboitements ou des manifestations de lâchage du genou lors de la pratique de sport de pivot. Beaucoup plus rarement, ces épisodes surviennent également dans la vie quotidienne.
Ces manifestations peuvent s'accompagner de gonflement du genou et de douleurs.

Quelle est l'évolution habituelle d'une rupture du ligament croisé antérieur ?

En l'absence d'activité sportive et de lésions associées, il y a peu de risques.
Néanmoins, 20 ans après une rupture du ligament croisé antérieur, 80 % des patients présentent des signes radiographiques débutants d'arthrose. C'est d'autant plus le cas si vous continuez le sport.
La répétition des entorses dues à l'absence de ligament croisé augmente le risque de lésions méniscales et cartilagineuses entrainant progressivement la dégradation de l'articulation.

Quelles sont les solutions en présence d'une rupture du ligament croisé antérieur ?

En l'absence de demande sportive, la rééducation fonctionnelle, basée sur la kinésithérapie, est le plus souvent suffisante.
Si vous souhaitez reprendre des activités comme la natation ou le vélo, et même le footing léger, c'est également souvent suffisant.
Dans le cas où vous dèsirez reprendre un sport plus demandeur comme les sports d'équipe ou les sports de combat, il est souvent utile de vous faire opérer (reconstruction du ligament croisé antérieur). C'est également le cas en présence d'une instabilité dans la vie quotidienne ou de lésions associées (lésions méniscales).
Les patients jeunes sont souvent opérés afin non seulement de leur permettre de refaire du sport mais aussi de protéger leur genou pour l'avenir.
Néanmoins, c'est une chirurgie « à la carte ». Chaque cas sera discuté avec le chirurgien.
Le chirurgien évoquera avec vous les intérêts potentiels d'une intervention chirurgicale.

Contactez-nous

Consultez également :