Menu

Du lundi au vendredi
de 08h30 à 12h30 et de 14h à 19h.
Le samedi de 8h à 12h.

48 bis Henri Barbusse
59880 Saint-Saulve

Prendre rendez-vous
03 27 23 16 00

Qu’est ce que l’ostéonécrose aseptique de la hanche ?

La nécrose de la tête fémorale appelée encore ostéonécrose aseptique de la tête fémorale correspond à la mort du tissu osseux de la tête fémorale. Elle est due à une ischémie c’est à dire à l’interruption du flux sanguin d’une partie plus ou moins étendue de la tête du fémur. Contrairement à l’arthrose, c’est initialement l’os qui est malade et non le cartilage.
A cause de l’absence de tissu osseux solide, le cartilage recouvrant la tête va finir par s’effondrer modifiant la surface articulaire. L’évolution va se faire progressivement vers l’arthrose de la hanche.

Quelles sont les causes d’une ostéonécrose de la tête du fémur ?

Elle peut se manifester à tout âge. Toutefois elle est plus fréquente chez l’homme entre 30 et 50 ans. Elle survient fréquemment des 2 cotés.

La plupart du temps, aucune cause n’est retrouvée.
Cependant certains facteurs de risque sont connus et favorisent l’apparition d’une nécrose. :

- La prise de médicaments anti-inflammatoires stéroïdiens.
- La consommation excessive d’alcool
- Les traumatismes de la hanche : fracture du col du fémur ou luxation de la hanche.
- Les dyslipidémies
Certaines maladies rares : lupus, drépanocytose, maladie de gaucher…

Quels sont les symptômes et les conséquences d’une nécrose de la hanche ?

Les symptômes sont variables et dépendent en partie de l’importance de la destruction de la tête du fémur.
Elle est parfois découverte de façon fortuite et peut être asymptomatique en cas d’atteinte limitée.
L’apparition des symptômes peut être progressive ou parfois brutale (cependant en cas d’effondrement de la tête).
Elle se manifeste le plus souvent par des douleurs dans l’aine à la marche avec boiterie. La hanche peut s’enraidir limitant alors certains mouvements.
Enfin, des douleurs nocturnes sont également possibles.
Les radiographies sont souvent normales au début. L’IRM permet de faire le diagnostic et de quantifier l’importance des lésions.

Quelle l’évolution habituelle ?

Les symptômes sont similaires à ceux de l’arthrose. L’évolution est variable.
Il n’y a pas d’évolution spontanément favorable de la nécrose toutefois les symptômes peuvent diminuer avec le repos.
Les douleurs et la gêne augmentent le plus souvent progressivement à un rythme imprévisible.
L’effondrement brutal de la tête entraîne généralement une aggravation importante des symptômes.

Quelles sont les solutions en cas de nécrose de la tête fémorale ?

Le traitement diffère en fonction des symptômes, du stade et de l’importance des lésions.
Le traitement médical peut comporter une mise au repos au début pendant quelques semaines avec port d’une canne. Un traitement antalgique et anti-inflammatoire est généralement prescrit.
Ce traitement peut suffire pendant des délais variables allant de plusieurs mois à plusieurs années.
En cas d’inefficacité du traitement médical et en présence d’un retentissement fonctionnel important un traitement chirurgical peut être proposé.

Le forage–décompression consiste à ouvrir la zone nécrosée afin de la décomprimer par l’intermédiaire d’une petite cicatrice sur la face latérale de la cuisse. Une autogreffe de cellules osseuses est obtenue grâce à une ponction simultanée au niveau du bassin et introduite au sein de la zone nécrosée. Cette intervention est réalisée en ambulatoire et nécessite une décharge par une canne pendant quelques semaines. Elle est peu invasive (cicatrice de 1cm). Elle peut être réalisée au stade de début en l’absence d’arthrose ou d'effondrement de la tête. Son efficacité est très inconstante (30 à 50%), selon les cas.

Quand les traitements conservateurs sont épuisés, une arthroplastie par prothèse totale de hanche est proposée.

Contactez-nous

Consultez également :