Menu

Du lundi au vendredi
de 08h30 à 12h30 et de 14h à 19h.
Le samedi de 8h à 12h.

48 bis Henri Barbusse
59880 Saint-Saulve

Prendre rendez-vous
03 27 23 16 00

Conflit de hanche et lésions du labrum

Qu’est-ce qu’un conflit de hanche ?

Depuis dix ans, la connaissance des causes de douleurs de hanche a progressé. Le conflit fémoro-acétabulaire ou conflit de hanche est une entité pathologique récemment individualisée qui figure parmi les causes possibles de douleur et de coxarthrose du sujet jeune et sportif. Il s’agit d’une cause reconnue d’arthrose(usure du cartilage) de la hanche.

On l’appelle conflit car cette pathologie est provoquée par 2 surfaces osseuses entrant en contact.

Quelles sont les causes du conflit fémoro-acétabulaire ?

Le conflit est secondaire à la conjoncture de 2 éléments : une anomalie de la morphologie de la hanche et la pratique, en général, de sports de grande amplitude.

Les mouvements répétés et la présence de l’anomalie osseuse entrainent des conflits anormaux entre la jonction de la tête-col du fémur et le rebord de la cavité du bassin (cotyle).

L’anomalie osseuse peut se situer sur le fémur : une « bosse » osseuse est présente à la partie antérieure du col, on dit alors que le conflit est lié à un « effet came ». Cette anomalie peut être secondaire à une maladie du cartilage de croissance durant l’adolescence appelée epiphysiolyse.

L’anomalie osseuse peut se situer au niveau du bassin sur le rebord de la cavité (le cotyle ou acétabulum) : on dit alors que le conflit est lié à un effet tenaille, il est alors généralement dû à un défaut d’orientation de la cavité : rétroversion acétabulaire, excès de couverture antérieure ou cavité trop creusée : coxa profunda.

Le conflit est dit mixte lorsque les deux anomalies sont présentes.

Le conflit est également à l’origine de lésions du cartilage et du joint fibreux de la hanche situé sur le rebord de la cavité : le bourrelet acétabulaire ou labrum.

Quels sont les symptômes et les conséquences d’un conflit de hanche?

Les symptômes sont représentés par des douleurs dans le pli de l’aine limitant les activités surtout les sports de grandes amplitudes. La douleur est parfois à l’origine d’une boiterie. Le début est souvent progressif. Une limitation de la mobilité en flexion et rotation interne est souvent retrouvée à l’examen. Il existe parfois des dérangements intra-articulaires voire des blocages.

Les radiographies de la hanche notamment de profil permettent le plus souvent de faire le diagnostic et d’individualiser les déformations à l’origine de la maladie.

L’arthro-IRM et l’arthroscanner permettent de mettre en évidence le niveau d’atteinte articulaire, osseux et les lésions du labrum.

Les microtraumatismes répétés peuvent être à l’origine de lésions osseuses (géodes), cartilagineuses (clapet) et labrales.

Quelle est l‘évolution habituelle ?

Au stade précoce, un traitement médical simple et un arrêt de l’activité engendrant le traumatisme peuvent suffire.

Le plus souvent la symptomatologie perdure et oblige, en l’absence de traitement, à arrêter les activités sportives en cause.

Les stades précoces peuvent être accessibles à un traitement arthroscopique.

Au stade tardif de la découverte, l’évolution se fait vers la coxarthrose dans des délais variables mais souvent plus précoces.

Quelles sont les solutions ?

Au stade précoce l’arthroscopie donne de bons résultats. Elle est parfois complétée par une chirurgie à ciel ouvert.

Le principe de l’intervention consiste à libérer le conflit en supprimant l’excès d’os : ostéoplastie du col fémoral en cas d’effet came ou/et acétabuloplastie de la paroi antérieure du cotyle.

L’arthroscopie permet également de traiter les lésions associées : résection ou suture du labrum, ablation de clapets cartilagineux, micro-fractures.

Au stade tardif, l’évolution vers une coxarthrose de la hanche est inéluctable : une prothèse de hanche peut alors être indiquée.

Le resurfaçage de la hanche représente alors une alternative intéressante dans cette population puisqu’ elle survient surtout chez des personnes jeunes actives.

Contactez-nous

Consultez également :