Menu

Du lundi au vendredi
de 08h30 à 12h30 et de 14h à 19h.
Le samedi de 8h à 12h.

48 bis Henri Barbusse
59880 Saint-Saulve

Prendre rendez-vous
03 27 23 16 00

Changement de prothèse de la hanche

Pourquoi un changement de votre prothèse de hanche ?

Même si les résultats des prothèses de hanche à long terme sont excellents, certaines situations peu fréquentes peuvent amener à changer la prothèse mise en place dans le passé.

La prothèse totale est composée de plusieurs pièces: une cupule hémisphérique creuse impactée dans le bassin et une tige fémorale coiffée d’une bille. Celle-ci remplace la tête du fémur et s’articule avec la cupule acétabulaire.

Plusieurs situations obligent à une reprise de prothèse de hanche.

Dans l’éventualité la plus fréquente, il existe une usure et la prothèse est décollée (descellement) de l’os.

Cette situation est plus fréquente avec les prothèses mises en place dans le passé. Elle correspond à une usure naturelle de l’implant. Elle tend actuellement à diminuer grâce au progrès des matériaux. Ce descellement peut concerner une des pièces (cupule ou fémur) séparément ou les 2.

Le descellement de prothèse de hanche entraine des douleurs avec souvent une boiterie obligeant les patients à reprendre une canne. Comme dans l’arthrose, la hanche a tendance à s’enraidir.

Il évolue dans le temps. La prothèse est mobile dans l’os entrainant des dégâts osseux variables en fonction du délai de diagnostic. Une fracture peut également survenir par fragilisation de l’os autour de la prothèse.

D’autres situations peuvent conduire à une reprise de prothèse de hanche :

- Une infection latente persistante.
- Une fracture de l’os autour de la prothèse
- Des luxations (déboitement) récidivantes

Une malposition des implants peut entrainer un conflit et une irritation d’un tendon important de la hanche (le psoas)

Le but de l’opération est d’enlever l’ancienne prothèse et de fixer une nouvelle prothèse afin de supprimer les douleurs et de permettre de reprendre une vie normale.

Comment se déroule une reprise de prothèse de hanche ?

La réalisation d’une reprise de prothèse totale de hanche consiste à remplacer la pièce dans le bassin (cotyle), dans le fémur (tige) ou les 2 en fonction de l’origine du problème.

L’intervention est menée sous anesthésie locorégionale (rachianesthésie) ou générale. C’est l’anesthésiste qui décide avec vous de la meilleure solution en fonction de votre état de santé et du geste à réaliser en consultation pré-anesthésique.

L’opération est le plus souvent réalisée par la même voie d’abord en reprenant la cicatrice qui est parfois agrandie en fonction des gestes à réaliser. Celle-ci restera le plus limitée possible.

Dans la plupart des cas, le remplacement consiste uniquement à enlever les implants descellés, à nettoyer les surfaces osseuses et à remettre en place des implants de reprise.

Il peut s’agir d’une tige fémorale plus longue ou d’une cupule de plus gros diamètre ou avec des vis complémentaires.

Parfois, plusieurs gestes peuvent être associés notamment en cas de difficultés d’ablation des implants ou de dégâts osseux importants :

Une greffe osseuse peut s’avérer nécessaire pour reconstruire la perte osseuse. Elle peut provenir d’un donneur (allogreffe) ou être prélevée sur le bassin au cours de l’intervention. Au niveau du fémur, il est parfois nécessaire de l’ouvrir (volet fémoral) afin de faciliter l’extraction d’un implant.

En cas d’infection chronique, il est parfois nécessaire de réaliser une reprise chirurgicale en 2 temps. Dans ce cas, une première intervention consiste à enlever les implants. Une 2ème intervention est réalisée après plusieurs semaines de traitement antibiotique pour mettre en place la prothèse.

L’intervention chirurgicale peut durer de 1 heure à 3 heures en fonction des gestes à réaliser.

Quelles sont les suites opératoires habituelles d’une reprise de prothèse de hanche ?

L’hospitalisation dure 5 à 10 jours en moyenne.

Un traitement intraveineux pour la douleur sera mis en place immédiatement en post-opératoire et adapté en fonction de la surveillance.

Si la cause de la reprise est une infection, un traitement antibiotique sera mis en place pendant plusieurs semaines voir plusieurs mois.

Le lendemain de l’intervention, vous serez assis au fauteuil.

En cas de changement simple sans geste associé, les suites seront identiques à une prothèse de hanche conventionnelle. La sortie est possible quand vous êtes capable de vous déplacer avec les cannes et que vous aurez pratiqué les escaliers
Il n’y a pas de nécessité, sauf cas particulier, d’aller dans un centre de rééducation.

Des séances de rééducation seront réalisées en ville.
La conduite automobile est en moyenne autorisée 3 semaines après l’intervention parfois plus tôt.
La reprise du travail varie de 2 semaines (travail sédentaire) à 2 mois post-opératoire en cas de travail physique.

En cas de greffe osseuse ou de volet fémoral, l’appui sur le membre opéré est le plus souvent différé de 6 semaines à 2mois. En fonction de votre environnement, un séjour en centre de convalescence ou de rééducation peut être nécessaire.

La reprise du travail est alors très reprise variable en fonction du type d’activité et des gestes réalisés.

Quels sont les Risques et complications potentielles ?

Il existe des risques communs à toute intervention chirurgicale.
En dehors des risques liés à l’anesthésie, certains risques sont plus spécifiques à la réalisation d’une reprise de prothèse de hanche :

Un hématome peut se produire : il est fréquent mais nécessite rarement une évacuation chirurgicale ou une transfusion.

La survenue d’une infection est plus fréquente dans les reprises chirurgicales.
Une atteinte des nerfs à proximité de la zone opérée est exceptionnelle pendant l’intervention mais peut entrainer une perte partielle de la sensibilité et de la motricité de la jambe.

Les phlébites et embolies pulmonaires sont les conséquences de caillots de sang se bloquant dans les veines de la jambe et la cuisse. Les phlébites sont fréquentes mais il s’agit souvent de « petites phlébites » qui amènent simplement à prescrire des anticoagulants plus longtemps. L’embolie pulmonaire est beaucoup plus rare et correspond à la migration de ces caillots dans les veines pulmonaires.

La hanche peut se déboiter (luxation) lors de mouvements extrêmes.
Une inégalité de longueur des membres est possible nécessitant le port de semelles.

Cette liste n’est pas exhaustive. Votre chirurgien évaluera avec vous le rapport bénéfice/risque de cette intervention dans votre cas particulier et se tient à disposition pour tout renseignement complémentaire.

Quels sont les résultats attendus d’une reprise de prothèse de hanche?

Les résultats d’une reprise de prothèse de hanche sont généralement bons. Ils permettent le plus souvent de récupérer une hanche stable et indolore.

La reprise des activités sportives reste possible pour certains sports non violents selon les conseils de votre chirurgien. Le vélo, la natation, le golf et tous les sports sans contrainte sont autorisés. Les sports plus violents peuvent être déconseillés.

Contactez-nous

Consultez également :