Menu

Du lundi au vendredi
de 08h30 à 12h30 et de 14h à 19h.
Le samedi de 8h à 12h.

48 bis Henri Barbusse
59880 Saint-Saulve

Prendre rendez-vous
03 27 23 16 00

Arthrose de l’articulation de la hanche

QU’EST CE QUE L’ARTHROSE DE LA HANCHE ? dfgfdgd

L’arthrose de la hanche appelée aussi coxarthrose est liée à une usure de l’articulation.

L’arthrose correspond à l’usure du cartilage. Le cartilage perd progressivement ses propriétés mécaniques et disparaît.
Les 2 surfaces osseuses se retrouvent à nu et frottent alors entre elles et sont à l’origine des symptômes.
Une usure progressive de l’os se produit ensuite avec le temps pouvant entrainer une destruction de l’articulation.

Quelles sont les causes de la coxarthrose ?

L’arthrose de la hanche appelée aussi coxarthrose est le plus souvent primaire.
Elle est alors sans cause et correspond à l’usure de l’articulation liée au vieillissement.

Elle peut être également secondaire à des lésions préexistantes acquises comme l’ostéonécrose de la tête fémorale ou des séquelles d’une fracture de la hanche.

Elle peut être aussi due à des malformations de la hanche dysplasie, conflit fémoro-acétabulaire, séquelles d’ostéochondrite ou d’épiphysiolyse.

Le surpoids et le surmenage (activité sportive intense) peuvent favoriser l’apparition plus précoce d’une arthrose de la hanche.

Quels sont les symptômes et les conséquences d’une usure de la hanche ?

Les symptômes principaux sont représentés par des douleurs dans le pli de l’aine, parfois dans la fesse et pouvant irradier au genou. Elles surviennent selon un rythme mécanique au cours des activités sollicitant la hanche et à la marche. Elles sont le plus souvent calmées par le repos.
La hanche perd également sa mobilité à l’origine d’une raideur et de positions vicieuses. Certains mouvements deviennent difficiles notamment le chaussage.
Une inégalité de longueur des membres inférieurs peut apparaître avec un raccourcissement du coté usé.
L’ensemble de ces symptômes peut occasionner une boiterie.

La radiographie suffit au diagnostic le plus souvent. Elle montre alors un pincement articulaire, correspondant à la diminution de l’épaisseur du cartilage. Elle précise le degré d’usure et la présence d’ostéophytes (becs de perroquet).

Quelle est l’évolution habituelle d’une arthrose de la hanche ?

Le plus souvent l’aggravation est progressive.
Dans une forme particulière appelée coxarthrose destructrice rapide, plus fréquente chez la femme, l’aggravation peut être brutale.
L’arthrose de la hanche entraîne une limitation fonctionnelle généralement croissante : le périmètre de marche et les activités se réduisant progressivement. Le port de cannes devient généralement nécessaire au cours du temps.
En cas de symptômes importants, on observe le plus souvent une perte de l’autonomie.

Quelles sont les solutions quand on souffre d’arthrose de la hanche ?

Au stade de début, un traitement médical suffit le plus souvent à améliorer la qualité de vie. Il comprend la prise de médicaments antalgiques et anti-inflammatoires.

Les anti-arthrosiques sont également fréquemment utilisés et peuvent avoir un intérêt.

Des infiltrations intra-articulaires de produits anti-inflammatoires et de viscosupplémentation (acide hyaluronique : gel présent habituellement dans la hanche normale) peuvent être réalisées sous contrôle radiographique. Elles sont généralement beaucoup moins efficaces que dans d’autres articulations (genou) et leurs effets s’épuisent rapidement.

Quand la gêne devient trop importante pour mener une vie normale, le traitement chirurgical consiste à mettre en place une prothèse totale de la hanche.

Une arthrose très évoluée peut entrainer une destruction osseuse importante compliquant la réalisation technique de la prothèse et nécessitant alors le recours à des greffes osseuses.

Les autres solutions chirurgicales sont rares et ont été pour la plupart été abandonnées.

Certains cas d’arthrose débutante dans le cadre de malformations peuvent nécessiter la réalisation de gestes pouvant retarder l’échéance de l’arthroplastie et visant à rétablir des conditions mécaniques correctes : butée, ostéotomie, suppression de conflit.

La réalisation d’une arthrodèse (bloquer l’articulation) n’est plus utilisée de nos jours.

Contactez-nous

Consultez également :